Persona5 the Animation : Guide des épisodes

Episode 02 : Let's take back what's dear to you

Titre traduit : Reprenons ce qui t'est cher
Date de diffusion : 14 avril 2018

Générique d'ouverture : Break In To Break Out
Générique de fin : Infinity

Réalisateur : Hitomi Ezoe
Scénariste : Shinichi Inotsume
Storyboard : Tatsuya Igarashi

Directeur de l'animation en chef : Koji Haneda

Directeurs de l'animation : Hiroaki Fukuda
                                      Michinori Shiga
                                      Yuki Nakano
                                      Yusuke Shimizu

Résumé

Ren a assumé son désir de rebéllion et a invoqué Arsène, sa Persona. Sa puissance lui permet d'éliminer en un clin d'oeil les gardiens de Kamoshida. Profitant de ce tumulte, Ryûji bouscule son bourreau et lui dérobe les clefs de la cellules. Lui et Ren s'enfuient alors, enfermant Kamoshida dans cette prison. De retour dans le monde réel, Ren a retrouvé sa tenue du lycée Shûjin, tandis que l'application annonce le retour dans le « monde réel ». Face aux deux lycéens, ce n'est plus le château qui se dresse mais bien l'académie Shûjin, avec un Kamoshida qui les attend, le regard sévère.

Les faits relatés par Ren ne convainquent pas Sae Niijima, la procureure, qui peine à croire à un château, bien qu'elle reconnaisse que Kamoshida agissait comme un roi dans au lycée Shûjin, et qu'il commettait des actes inacceptable. La procureure comprend encore moins pourquoi les Phantom Thieves en ont fait leur cible...


De retour à ce fameux premier jour de cours, Kamoshida ne fait que réprimander Ren et Ryûji sur leur retard. L'air narquois, il met en garde Ren sur sa probation. En cours, Mme Kawakami présente Ren à la classe, en justifiant son retard par des raisons de santé. Les bruits de couloir circulent déjà : les élèves chuchotent leur méfiance vis à vis de cet élève en probation, qu'ils sembent considérer comme un délinquent. Ann Takamaki, la fille croisée par Ren le matin, ne croit pas une seule seconde à cette histoire de santé. Ren saluant Ann, leurs camarades repartent de plus belle dans leurs élucubrations, sous-entendant même qu'Ann trompe Kamoshida avec Ren.

A la pause déjeuner, Ren bouscule une élève en faisant tomber ses papier. Il s'empresse de lui ramasser, l'élève ne regardant pas Ren d'un œil noir par rapport aux autres. L'épicerie de l'école est presque en rupture : il ne reste qu'un seul sandwich. Ren met la main dessus en même temps qu'un autre élève : Ryûji. Tous deux se retrouvent sur le toit de l'école et se partagent le met en revenant sur Kamoshida qui semble avoir oublié les incidents du château. Ont-ils rêvé ? De plus, Ryûji confie à Ren que des rumeurs circule sur le prof mais, celui-ci étant médaillé olympique et ayant envoyé le lycée aux nationales, l'établissement couvre tous ses faits. En somme, Kamoshida est un vrai roi dans son château.

Le soir venu, Ren se fait réprimander par Sôjirô lors de son retour au café Leblanc. Sur son lit, Ren se remémore cette journée, la vision d'Arsène lui revient alors en tête. Ce qui a pour effet de le ramener, dans son inconscient, auprès d'Igor, dans la Velvet Room. L'homme au long nez félicite le prisonnier pour ce pouvoir, car sa réhabilitation va pouvoir commencer. Il lui confie aussi que le navigateur métaverse est un cadeau de sa part qui permettra à Ren de sauver le monde de la ruine.


Le lendemain, sur le chemin du lycée, Ren regarde l'icone de l'application avec interrogation. Puis, l'heure est venue au cours d'éducation civique, par Kamoshida, consistant en un entraînement au volley. Ren ne peut encaisser les services violents du professeur qui n'hésite pas à se moquer de son élève. Lorsque l'un des frappe vient cogner Ren au visage et fait tomber ses lunettes, le regard plein de défi du lycéen déstabilise le professeur qui décide de s'en prendre à Mishima, un autre élève de Première.

A la pause midi, Ren déjeune en extérieur quand il surprend d'autres élèves s'en prendre à Ryûji. Membres de l'ancien club d'athlétisme, ces derniers reprochent à leur camarade de provoquer Kamoshida et lui disent d'arrêter. Dans un monologue discret, Ryûji admet que sa punition est d'avoir une jambe blessée qui l'empêchera de courir à l'avenir, mais qu'il est déterminé à s'en prendre à Kamoshida.


En cours, Mme Kawakami demande à la voisine de Ren de partager son livre avec lui, une remarque qui entraîne les murmures de toute la classe. Les cours terminés, la professeure assure à Ren qu'elle n'a rien dit concernant son passé. Elle le met aussi en garde contre Ryûji qui est devenue un élève turbulent depuis la fermeture du club d'athlétisme. Ce dernie arrive et, après une remarque de la prof sur ses cheveux teints, demande à Ren de le rejoindre sur le toit du lycée. Sur place, Ryûji explique à son ami que les rumeurs qui circulent sur lui sont l'oeuvre de Kamoshida, car il en a été lui-même la cible. Il convient donc d'arrêter le professeur au plus vite, Ryûji proposant de se rendre au château. Car malgré le risque que cela représente, ils pourraient en apprendre plus. Ren est justement d'accord et connaît le moyen d'y revenir : le navigateur métaverse.

Face au lycée, l'historique de l'application affiche les mots clef. En l'activant, l'établissement prend forme de château, et Ren récupère sa tenue de voleur, semblable à celle d'un magicien selon Ryûji. Au même moment, Ann parle à son amie, Shiho, la lycéenne que Ren a bousculé plus tôt dans l'épisode. Celle-ci s'inquiète sur la prochaine compétition sportive. Alors qu'Ann cherche à la rassure, Kamoshida s'en-mêle, forçant la demoiselle à fuir en prétextant être trop occupée pour assister à l'entraînement. Kamoshida est en rogne, un changement d'humeur qui effraie Shiho.

 

Dans le château, Ren et Ryûji font face à une salle de torture où une catapulte projette des ballons de volley-ball sur des élèves du lycée. Lorsque la vision du lieu s'entremêle à celle du gymnase, le duo se rend compte que Kamoshida torture les élèves du club. Au même instant, les doutes sont illustrés par Kamoshida qui violente Shiho, dans la réserve du club. Dans le château, une voix aigue s'élève et explique que les élèves dans la salle de torture ne sont pas réels mais sont des pantins appartenant à ce Palace. Ren et Ryûji rejoignent la voix qui est celle d'un petit chat humanoïde enfermé dans une cellule : Morgana. Le félin propose au duo de le libérer en échange de son aide. Ren accepte et s'exécute puis, après s'être extasié de la nature féline de la créature, lui demande ce qu'est un Palace. Mais Morgana n'a pas le temps de répondre, ils sont interrompus par une armée de garde de Kamoshida. Ren tente d'invoquer Arsène mais échoue et vacille, contraignant le trio à fuir pendant que, dans le monde réel, le vrai Kamoshida se rend compte de quelque chose.

La fuite fut un échec, et les trois compères sont amenés dans le hall du château, devant le Kamoshida vêtu de sa cape. Morgana explique que ce Kamoshida n'est qu'une entité crée à partir des désirs distordus du professeur résidant dans le Palace, autrement dit sa Shadow. Un échange entre ce faux Kamoshida et Ryûji a alors lieu et la vérité éclate : Kamoshida a participé à l'entraînement du club d'athlétisme qui devait aller aux nationales, mais violentait les membres. Face à la révolte de Ryûji, il lui a cassé la jambe et a fait virer le coach du club. En larme, Ryûji s'effondre et se reproche de perdre une nouvelle fois contre le prof. Pendant qu'il se lamente, Shadow Kamoshida et ses sbires piétinent Ren et Morgana. Mais Ren interpelle son ami et lui propose de reprendre ce qui lui est cher. Bien que résigné sur son propre sort, Ryûji accepte au nom de ses camarades de club. Les moqueries de Shadow Kamoshida ne l'atteignent pas, le lycéen renégat semble maintenant déterminé.

A l'instar de Ren lorsqu'il invoqua Arsène, Ryûji est pris d'un mal de tête. Morgana explique alors que dans ce monde cognitif, le désir de rébellion des individus prend forme d'entités : les Personae. Une voix résonne alors dans la tête de Ryûji et lui propose de conclure un pacte, que le jeune homme hisse le drapeau de sa rébellion. Un masque apparaît alors sur le visage de Ryûji qui s'empresse de l'arracher. Un halo de flammes bleu fait apparaître la Persona du jeune homme qui a l'apparence d'un véritable capitaine de navire.

Shadow Kamoshida envoie ses gardes à l'attaque, Ryûji répondant avec son entité, Captain Kidd. Ren se joint à l'action en invoquant Arsène tandis que Morgana dévoile sa propre Persona, Zorro. A eux trois, ils mettent sans mal les Shadow au tapis avant de les achever par une attaque en mêlée. Mais Shadow Kamoshida ne semble pas plus perturbé que ça et insiste une nouvelle fois sur son statut de roi, avant d'être rejoint par une Ann Takamaki vêtue d'un bikini et d'oreilles de chat. Bien que Morgana et Ryûji s'extasient, Ren suppose qu'il s'agit d'une fausse Ann, une version cognitive. D'autres gardes arrivant, le trio prend la fuite. Dans une autre pièce du château, à l'abri, Morgana conseille aux deux compères de filer, le chat ayant des choses à vérifier. Entendant les gardes arriver, Ren et Ryûji s'exécutent, mais Ren n'oublie pas de remercier noblement Morgana pour son aide. De son côté, le chat semble satisfait et pense pouvoir profiter de l'aide de ses deux nouveaux compagnons, à l'avenir.

 

De retour dans le vrai monde, Ren et Rûji restent frustrés d'avoir dû fuir Kamoshida. Ils trouvent refuge dans un restaurant où Ryûji demande à son compère les raisons de sa probation. L'intéressé revient alors sur cette nuit où il secourut une femme en train de se faire agresser par un homme au crane chauve. Lors de l'arrivée de la police, c'est Ren qui fut embarqué, l'homme lui ayant assuré qu'il ne s'en tirerait pas comme ça. Le tribunal le condamne à un an avec sursis, incluant une mise à l'épreuve, pour cet acte. Emu par cette histoire, Ryûji engloutit son bol de riz en larmes, mais assure Ren qu'il n'a rien à se reprocher. Afin de fêter la création de leur amitié, le jeune homme aux cheveux décolorés se présente en bonne et due forme : Ryûji Sakamoto, appelant son nouveau ami « Ren-Ren ». Mais visiblement, le concerné préfère l'appeler Sakamoto.
Au même moment, dans un autre restaurant, le détective-lycéen Goro Akechi s'entretien avec la procureure et lui confie son hypothèse : l'accident de métro serait lié à d'autres incidents perpétrés par quelqu'un, ce qui relèverait du surnaturel.

Trivia

  • Bien qu'elles n'aient pas encore été introduites dans la série, Makoto Niijima et Haru Okumura font de brèves apparitions dans l'épisode, en guise de caméos.
     

  • Sur le toit du lycée, Ren et Ryûji boivent des canettes de "Monta", référence évidente à la marque de soda Fanta.
     

  • La bataille après l'éveille de la Persona de Ryûji respecte les affinités de chaque entité. Bicorn est faible à l'électricité, Pixie aux guns et au curse, et Agathion au vent. D'ailleurs, c'est une fois les faiblesses des ennemis exploitées que la all-out attack a lieu.
     

  • De retour dans le monde réel, les buildings affichent une publicité où Kanami, idole de Persona 4 Dancing All Night, chante Calystegia, musique phare du jeu.
     

  • Dans le restaurant, en fin d'épisode, Toranosuke Yoshida fait un caméo.
     

  • La scène post-ending montrent Sae Niijima et Goro Akechi dans dans un restaurant à sushis. Cette scène fait référence à un moment du jeu, non montré dans l'anime, où Goro invitait justement la procureure dans ce restaurant.

Suivez-nous !

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube
  • discord_logo1600
  • twitch1600

© 2017 Persona France  -   Tous droits réservés à Atlus
Toute reproduction des textes, même partielle, est interdite