Persona5 the Animation : Guide des épisodes

Episode 06 : Our next target is...

Titre traduit : Notre prochaine cible est...
Date de diffusion : 12 mai 2018

Générique d'ouverture : Break In To Break Out
Générique de fin : Infinity

Réalisateur : Kazuki Ôhashi
Scénariste : Noboru Kimura
Storyboard : Kazuki Ôhashi

Directeur de l'animation en chef : Koji Haneda

Directeurs de l'animation : Yûko Yoshida
                                      Yae Ôtsuka

Résumé

L'individu qui suivait Ann se présente comme étant Yûsuke Kitagawa, ééudiant en art au lycée Kôsei, et élève du peintre Ichiryusai Madarame. Semblant voué une vraie passion envers Ann, il voit en elle le modèle artistique idéal.


De retour à l'époque présente, lors de l'entretien entre Ren et Sae, la procureure se questionne sur la nouvelle cible des Phantom Thieves : Ichiryûsai Madarame. Peintre s'étant enrichit de manière criminelle tout le long de sa vie, il paraissait improbable que des adolescents découvrent ses méfaits aussi rapidement.

De retour dans le récit de Ren, les examens scolaires viennent de se terminer, et le groupe se questionne sur leur prochaine cible. Ann a bien une idée : l'exposition d'Ichiryûsai Madarame à laquelle Yûsuke les a convié, puisqu'il s'agit de son mentor. Le nom de Madarame évoque quelque chose à Ren puisque c'est le nom donné par Nakanohara dans le Mementos. La fine équipe est ensuite interrompue par Makoto Niijima, président du conseil des élèves du lycée, qui les somme de quitter le toit de l'établissement, désormais interdit. Les doutes de Makoto se faisant ressentir, la troupe s'éxécute aussitôt.

 

Le lendemain, l'exposition de Madarame a débuté, et les quatre compères s'y rendent. Le peintre y est interviewé et expose sa vision : une absence d'avarice et une modestie pour sa quête du beau. Ann semble conquise par le discours, contrairement à Ren et Ryûji. Yûsuke entre ensuite en scène, proposant à la lycéenne de la suivre mais glissant un froid mépris aux deux autres. En compagnie de Yûsuke, qui vente la diversité des styles de son mentor, Ann s'extasie devant un tableau qui semble énerver l'apprenti peintre, constrastant avec sa confiance habituelle.

Hors de l'exposition, Ann rejoint Ryûji, Morgana et Ren. Ce dernier fait part de ses doutes : une requête exprimée sur le site de Mishima qui parle d'un peintre plagiant ses élèves dans une cahute, un profil qui correspond à Madarame. Les Phantom Thieves ont peut-être trouvé leur prochaine cible, mais une enquête préliminaire doit certifier la véracité des informations. Morgana a un plan, et souhaite mettre Ann à contribution.

Plus tard, Ann a proposé à Yûsuke de discuter de sa proposition artistique chez lui.

Vivant dans la fameuse cahute de Madarame, la troupe en connait désormais l'adresse. La troupe arrivée au domicile, Yûsuke se montre ravit de recevoir Ann, mais déçu que Ren et Ryûji soient aussi de la partie. Sans attendre, le lycéen blondinet le questionne sur les rumeurs autour de Madarame, ce à quoi Yûsuke s'esclaffe avant de les démentir en justifiant qu'il habite avec son mentor depuis des années, puisque Madarame l'a recueilli après qu'il soit devenu orphelin. Puis, c'est au tour de Madarame de pointer le bout de son nez.

Yûsuke confie à son mentor que Ren et les siens le questionnaient sur les fameuses rumeurs. Etonnament, Madarame se montre compréhensif et demande à son disciple de ne pas se montrer sévère envers la petite bande. Et réciproquement, il demande à Ren et les siens de veiller sur Yûsuke. Calme, l'apprenti-peinte confie vouloir leur montrer quelque chose qui balaiera tous leurs doutes. Sur le trajet jusqu'à la chambre de l'artiste en herbe, Morgana s'échappe pour aller inspecter les lieux. Yûsuke montre à la troupe une page d'un livre, une peinture du nom de Sayuri représentant une femme, et qui fut la première œuvre de Madarame. C'est aussi Sayuri qui donne envie à Yûsuke de devenir peintre. Ann et Ryûji s'extasient devant cette photographie de l'oeuvre, mais apprenne que l'original a été volé. Yûsuke cherche reproduire quelque chose d'aussi beau, et c'est en voyant Ann qu'il a eu l'inspiration, d'où sa demande qu'elle pose pour lui. De son côté, Morgana aperçoit une étrange porte dans la chute...

 

La troupe est déconcertée. Madarame semblait sincère, et il semble improbable qu'un homme aussi sage en apparence puisse s'adonner à de tels méfaits. Alors que chaque membre du groupe s'apprète à retourner chez lui, le navigateur métaverse réagit. Pour Morgana, cela signifie que Madarame a ses désirs assez forts pour créer un Palace, mais il manque le mot clef pour pouvoir l'atteindre. Ren le trouve rapidement : Musée. Le quatuor entre alors dans ce monde parallèle où se dresse face à eux un musée luxueux, loin de la cahute modeste du peintre, ce qui ne signifie toutefois pas qu'il se soit adonné à des crimes. Pour le savoir, le groupe doit pénétrer les lieux.

A l'intérieur du Palace, pas l'ombre d'un Shadow. Le groupe atteint une salle de portraits, et tous reconnaissent au premier coup d'oeil l'un d'entre-eux : Nakanohara, l'individu dont ils ont réformé l'esprit dans le Mementos. Le message est clair, cette gallerie représente les anciens élèves de Madarame. La voix du peintte s'élève alors dans les lieux puis la Shadow de Madarame est présente : il pense avoir convaincu Ren et les siens de son innocence, et exploiter ses élèves semble être un juste retour des choses pour l'hébergement qu'il leur fournit. Bien que beaucoup fuient l'atelier, Yûsuke constitue un élément fidèle qu'il peut exploiter indéfiniment.

 

Une fois sorti du Palace, Ryûji boue de rage et pense qu'il faut prévenir Yûsuke tout en réformant Madarame. Morgana et Ren, plus calme, proposent d'enquêter à la source avant de prendre une décision.

Un autre jour, la troupe est de retour dans la cahute de Madarame, afin que Yûsuke puisse s'exercer en prenant Ann comme modèle. Tous tentent d'engager la conversation mais la concentration du jeune peintre est telle qu'il est hermétique à tous propos. Yûsuke est insatisfait : faire du nu avec un modèle habillé est impossible, une déclaration qui surprend la bande. Las d'attendre, Yûsuke exige des explications sur le mensonge de l'élève, et les raisons qui l'ont poussé à couvrir Madarame. Ann est d'autant plus surprise que quelques jours auparavant, Yûsuke critiquait avec virulence un tableau de l'exposition. Ann vise rapidement juste : c'est l'élève qui a peint le tableau, et non le maître. Yûsuke se défend en expliquant la panne d'inspiration de son maître et le fait qu'il lui ait cédé une œuvre de son plein gré, un discours qu'il tient la tête baissée et l'air grave. Ryûji rugit de mécontentement face à cette version mais Yûsuke ne veut plus rien entendre et somme le groupe de quitter la cahute. Une fois dehors, le groupe regrette que leur nouvel ami ne veuille rien entendre, bien que cela soit certainement dû au fait que Madarame ait recueilli l'orphelin depuis son plus jeune âge.

Le soir, chez lui, Ren reçois un message de Mishima des plus intéressants : Nakanohara veut proposer quelqu'un à réformer aux Phantom Thieves, une personne influente dont il ne peut donner l'identité par sms. Le lendemain, Nakanohara attend ses potentiels sauveurs à la galerie commerciale de Shibuya. Caché dans l'autre coin de l'angle du virage, Ren l'interroge, pendant que Ryûji et Ann écoutent discrètement en se faisant passer pour des passants. Nakanohara ne tarde pas à donner le nom de Madarame, un peintre qui maltraite et plagie ses élèves, le salarié étant un de ses anciens disciples. Il confie qu'un ancien élève de Madarame, talentueux, s'être suicidé après avoir été spolié par le peintre. De son côté, Yûsuke a confié à Nakanohara qu'il fuirait s'il le pouvait. Le salarié implore les Phantom Thieves de lui venir en aide, mais Ren a disparu...

Un peu plus loin dans la galerie,, le groupe est certain de la culpabilité de Madarame comme des véritables désirs de Yûsuke. Leur prochaine cible est donc confirmée par le leader : Ichiryûsai Madarame.

Le soir venu, dans son atelier, Yûsuke consulte le livre ou est recencé Sayuri, caressant la page d'un soupir amer.

Trivia

  • Lorsque la bande fait une virée dans Tokyo alors qu'ils discutent de la naissance des Phantom Thieves, Ann gagne une peluche de Jack Frost sur une machine à jeu.

 

  • L'all-out attack du combat contre Nakanohara reprend l'écran du jeu-vidéo tel quel, contrairement aux épisodes précédents.
     

  • Au café Leblanc, à la fin de l'épisode, Gorô Akechi lit le roman Lupin contre Sherlock Holmes. Une référence évidente à la rivalité qui s'installe entre lui et Ren, Akechi incarnant le détective Holmes et Ren le voleur Arsène Lupin.

Suivez-nous !

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube
  • discord_logo1600
  • twitch1600

© 2020 Persona France  -   Tous droits réservés à Atlus
Toute reproduction des textes, même partielle, est interdite