Présentation

Quelques infos

Titre original : ペルソナ5

Développeur : Atlus

Éditeur :

      Atlus

      Koch Media

Consoles : Playstation 4

Directeur : Katsura Hashino

Design : Shigenori Soejima

Compositeur : Shoji Meguro
 

Chant : Lyn

Date de sortie :

      15 septembre 2016

      4 avril 2017

Contexte

En Aout 2011, Katsura Hashino confirme la mise en chantier du cinquième volet de la saga Persona. Pourtant, ce ne sera que bien plus tard que le jeu sortira, en septembre 2016 au Japon très précisément. Entre temps, Atlus a développé une stratégie centrée sur les spin-offs, afin de battre le fer tant qu'il est chaud, notamment autour de Persona 4 qui remportait un vif succès.

 

Le premier trailer à sortir plante des tons rouges et une thématique étonnante : "You are a slave. Want emancipation ?" Les trailers qui suivront en diront davantage sur le jeu. Concrètement, Persona 5 annonçait  un jeu allant à l'encontre des principes de la société, où les héros s'émanciperaient en jouant les voleurs stylisés, agissant dans un univers parallèle. C'est aussi la patte artistique que ces trailers ont confirmé, élément qui a permis à Persona 5 de se faire remarquer auprès du grand public, si bien que de fortes attentes entouraient le jeu avant de sortie, même en France... Inédit pour la saga jusqu'à maintenant !

Histoire

Une fois n'est pas coutume, c'est un héros anonyme que vous incarnez. Celui-ci est contraint de déménager, suite à une sanction judiciaire plutôt injustifiée. A Tokyo, le jeune homme est hébergé par Sôjirô Sakura, propriétaire d'un café dans les ruelles de la Capitale. Dès la rentrée scolaire, ce protagoniste fait la connaissance de Ryuji Sakamoto, petit caïd du lycée Shûjin, et de son professeur, Suguru Kamoshida. Alors qu'ils s'égarent , le héros et Ryûji découvrent une dimension parallèle où se tiennent les "Palaces", des lieux nés des cœurs pervertis de certains individus, endroits où tous deux se montreront capables d'invoquer leurs Personae. A eux se joignent un compagnon de route, Morgana, qui semble bien connaître cet autre monde, expliquant ainsi qu'il est possible de changer le cœur d'une personne en volant le trésor de son Palace.

Au coeur de bien des affaires épineuses, dont une avec la jolie Ann Takamaki, Kamoshida constitue une première cible idéale. Ainsi naissent les Phantom Thieves, une troupe de manieurs de Personae destinée à se rebeller contre une société malade, et soigner ses maux en changeant les cœurs des individus les plus pervertis.

Gameplay

Persona 5 se veut être l'aboutissement de la formule entamée avec le troisième opus, tout en apportant son lot d'innovations. A l'instar du 3 et du 4, Persona 5 propose une association entre la simulation de vie lycéenne (cette fois dans le cadre urbain de Tokyo), et le RPG. Rien de déstabilisant au premier abord, mais chaque aspect a pourtant évolué.

La phase de vie quotidienne respecte toujours un calendrier, le jeu évoluant de septembre à décembre, avec une possibilité de s'étendre à l'année suivante selon les choix du joueur. La vie au lycée comme les liens sociaux, la vie d'adolescent doit une nouvelle fois être vécue. Pourtant, les social link sont renommés en "confidant", un chamboulement assez insignifiant puisque la formule des interactions reste la même, et il est possible de s'amouracher d'une ou plusieurs connaissances. Mais la dimension sociale est surtout élargie dans la manière d'occuper son temps : faire progresser ses stats sociales est une activité incontournable mais entre un burger dévoré et quelques fleurs vendues, libre au joueur d'explorer un Tokyo assez vaste, d'inviter ses amis dans toute une flopée de lieux, de préparer un bon café ou d'aménager sa chambre. Le côté sims n'aura jamais été mis si en avant dans Persona.

Quand à la dimension RPG, celle-ci se caractérise une fois encore par une exploration de donjons, en proposant une formule différente tout en puisant chez ses deux prédécesseurs. Désormais, fini les donjons aux couloirs générés aléatoirement. Le level-design est minutieux, chaque lieu pensé de A à Z, et le joueur devra s'adonner à quelques ennemis et ne pas foncer en ligne droite. En parallèle, Persona 5 a son Tartarus : le Mementos. Dans ce sous-terrain des corruptions tokyoïtes, cette fois aux étages générés aléatoirement, une expérience Persona plus classique est permise. Et en parallèle, c'est le retour des négociations qu'Atlus apporte, parler avec une Shadow permettant soit de faire de l'ennemi sa propre Persona, ou de gagner un item ou de l'argent supplémentaire. Enfin, il est plus que déconseillé de négliger les Confidant puisque chaque relation sociale amène son lot de facultés qui a un effet dans la phase RPG. Avoir achevé tous les Confidant, c'est accroitre les possibilités dans l'expérience d'exploration des donjons.

Musiques

Shoji Meguro étant grandement impliqué sur Persona depuis le troisième opus, il était tout naturel qu'il orchestre la bande-originale du cinquième volet. Evidemment, les orientations pop de P3 et P4 se retrouvent une nouvelle fois, mais Meguro l'innove à travers une patte soul/jazz bienvenue, permettant à l'OST de se diversifier. A ceci s'ajoute un très grand nombre de pistes, si bien que la bande-originale contient 110 compositions, réparties en trois disques. Du jamais vu pour l'ère moderne de Persona.

Et parce que chacun des opus principaux a droit à son ou ses interprète(s) précis, une nouvelle chanteuse intègre le Persona Band. Lyn Inaizumi, dit Lyn, est à l'image des nouvelles compositions, à savoir une chanteuse de soul. Son chant s'intègre donc bien aux pistes, sa voix a même un quelque chose d'envoutant sur les chansons posées des séquences de vie quotidienne, et gagne en puissance sur les thèmes liés à la dimension RPG du jeu.

Editions

Très attendu dans le monde entier, Persona 5 a eu droit à deux éditions collector spéciales : l'une japonaise, et la seconde occidentale.

La collector nippone, intitulée Persona 20th Anniversary Edition, a célébré les 20 ans de la licence. Celle-ci se compose du jeu sur Playstation 4, d'un art-book partiel, d'un coffret de 5 CD compilant les thèmes phares des 6 jeux principaux de la saga, de DLC gratuits, le tout contenu dans une box rigide.

La version collector européenne, dite Take Your Heart Edition, devait initialement son nom à sa date de sortie initiale : le 5 février 2017. Seulement, c'est finalement en avril que le jeu est paru.
Cette version propose le jeu dans sa version steelbook, le même mini art-book que dans l'édition japonaise, une OST partielle du jeu, une peluche Morgana, une réplique du sac de cours du lycée Shûjin, le tout contenu dans une boite aimantée reprenant certains artworks officiels.

Autour du jeu

Une semaine après la sortie japonaise du jeu démarre la prépublication de l'adaptation manga officielle de Persona 5. Le premier chapitre parait ainsi le 22 septembre 2016 sur la plateforme de lecture en ligne Ura Sunday de l'éditeur Shôgakukan. Le manga est scénarisé et dessiné par Hisato Murasaki, et fixe le premier nom officiel du protagoniste : Akira Kurusu.

Éditeur historique des mangas Persona depuis Persona 3, ASCII Mediaworks met aussi la main sur Persona 5 dès le 26 octobre avec Persona 5 : Mementos Mission, une série parallèle contant les aventures des Phantomes Thieves. Au dessin comme au scénario, on retrouve Rokuro Saitô, aussi auteur du manga Persona 4 : The Ultimax Ultra Suplex Hold.

Avant même la sortie du jeu, un projet d'adaptation animée est mis en chantier. Persona5 the Animation - The Day Breakers est un épisode de 30 minutes qui adapte l'une des quêtes secondaires du jeu. Produit par le studio A-1 Pictures, l'épisode est d'abord diffusé le 3 septembre 2016, puis a droit à une sortie physique en DVD et Blu-ray le 16 décembre suivant, au Japon. L'épisode est diffusé en France en VOD sur la plateforme Wakanim.

Fin 2017, la série animée Persona5 the Animation est annoncée. D'abord annoncée sous la production d'A-1 Pictures, c'est finalement le jeune studio CloverWorks, filiale d'A-1, qui est en charge du projet. La série est diffusée entre le printemps et l'automne 2018 et totalise 26 épisodes qui ne couvrent pas tous les événements du jeu. Cependant, un épisode spécial est annoncé pour le 30 décembre de la même année, et devrait couvrir la suite (et fin ?) de l'histoire. A noter que malgré des critiques mitigées, la série se vend extrêmement bien au Japon, les DVD et Blu-Ray se trouvant dans le top des ventes à leurs semaines de sortie.
En France, c'est une nouvelle fois Wakanim qui propose la série en simulcast.

Suivez-nous !

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube
  • discord_logo1600
  • twitch1600

© 2017 Persona France  -   Tous droits réservés à Atlus
Toute reproduction des textes, même partielle, est interdite