Présentation

Navigation

>> Présentation
 

Fiche technique

Titre original : Persona 5 The Animation - The Day Breakers
Studio : A-1 Pictures
Editeurs :
      Aniplex ; Atlus
      Wakanim

 

Réalisateur : Takaharu Ozaki
Scénariste : Shinichi Inotsume
Chara-design : Keita Matsumoto
Compositeur : Shoji Meguro
Chant : Lyn

 

Nombre d'épisodes : 1 TV Spécial

 

Date de sortie :
      3 septembre 2016 (Diffusion télé)
      7 décembre 2016 (DVD & BRD)


      6 septembre 2016 (simulcast)
 

Contexte


En 2015, bien avant la sortie de Persona 5, Atlus annonce la production d'un anime dérivé du jeu. En mai 2016, alors que le jeu-vidéo se profile et dévoile sa collector japonaise, plus d'informations sont communiquées, et Persona 5 The Animation - The Day Breakers est annoncé comme un TV Spécial qui sortirait en même temps que le jeu. L'épisode est finalement diffusé le 3 septembre 2016 sur la chaîne Tokyo MX, soit quelques jours avant la sortie de Persona 5 et a pour ambition de donner un avant-goût du jeu en adaptant une de ses quêtes secondaires. En France, Wakanim propose ce court anime en vostfr depuid le 5 septembre.

Quelques temps après, le 7 décembre 2016, l'épisode de 24 minute sort en DVD et Blu-ray, au Japon.

Synopsis


Joker, Skull, Panther, Mona et Fox forment la bande des Fantômes Voleurs de Cœurs et se chargent de laver les esprits corrompus de la société via un monde parallèle où les vices des humains se dévoilent au grand jour. Un camarade de classe de Fox, Naoya Makigami, est persécuté par un frère qui se livre à des activités criminelles avec son gang. Afin de tirer au clair la situation et sauver Naoya, les Fantômes Voleurs de Cœurs tendent un traquenard à la bande de Kazuya Makigami pour vérifier ses méfaits, avant d'attirer le jeune homme dans le monde parallèle et faire face à la distorsion de sa personnalité.

L'adaptation


Souvent décrit comme un prologue au jeu, The Day Breakers se présente davantage comme un aperçu de ce que Persona 5 peut proposer en terme d'ambiance et de style. L'épisode adapte la quête Phantom Thieves vs Burglary Ring, une quête secondaire du jeu située aux alentours de l'arc Kaneshiro. Pas besoin de grandes connaissances de l'univers de Persona 5 pour comprendre l'intrigue donc puisque celle-ci se contente du minimum syndical en terme d'éléments narratifs et les présente tout le long de l'épisode. A la fin du visionnage, celui qui n'a pas joué au jeu retiendra que les personnages principaux forment une bande de justiciers pouvant laver les vices de la société via un monde parallèle où il leur est possible d'invoquer des entités, les personae, et ça s'arrête là.

Shinichi Inotsume, scénariste de l'épisode, a pourtant effectué un travail minutieux pour que ce court anime soit fidèle au jeu. La scénarisation de la quête est plutôt réussie, sous-entendant quelques liens entre Naoya et Yûsuke, tout en mettant l'accent sur Kazuya et sa psychologie corrompue au sein de sa bande de voleur. Le choix de cet adversaire n'est pas vraiment anodin et sonne ironique dans son propos puisque l'épisode présente finalement une bande de voleurs contre une autre bande de voleurs.
Aussi, ceux qui ont joué une grande partie du jeu apprécieront les clins d’œil faits ci et là à Persona 5 : les apparitions de Goro Akechi, les mentions faites à Sôjirô Sakura, la brève apparition du Palace de Kaneshiro à la toute fin... Si une véritable série animée Persona 5 n'avait pas été annoncée, l'épisode se serait montré frustrant tant les références aux jeux sont appréciables.

Graphismes et animation


En général, un projet animé assez bref bénéficie d'unemeilleure réalisation qu'une série d'animation. Le cas de The Day Breakers est fidèle à cette idée puisque globalement, la réalisation des studios A-1 Pictures est excellente.

Visuellement, l'aura graphique du jeu Persona 5 est respectée à 100%. Le character-design, repris par Keita Matsumoto, est fidèle au trait de Shigenori Soejima, tandis que les différents délires esthétiques du jeu sont retranscrits lors des phases d'action, qu'il s'agisse des invocations de personae ou même les fameux "baton pass", présents dans cet épisode pour justifier une mise en scène, au tour par tour, des cinq compères. Sur le plan visuel, on reprochera juste à l'épisodes certaines séquences ratées par leurs arrières-plans où les passants sont représentés de manière grotesque.

En terme d'animation, la qualité de l'épisode est digne de ce qu'on pouvait attendre d'un aperçu destiné à donner envie de jouer au jeu. Les mouvements sont fluides et surtout survoltés, la phase d'action au sein du Mementos est un véritable délice visuel. Désormais, on attend de la série animée qu'elle respecte cette qualité technique.

Musiques


L'épisode se montre modéré en terme de compositions musicales puisqu'il ne fait que reprendre les pistes les plus récurrentes de Persona 5, composée par Shoji Meguro. On notera notamment les réutilisations de la version instrumentale de Life Will Change, Last Surprise ou encore Tokyo Emergency. Pas de pistes nouvelles donc, et on notera la réutilisation de l'opening du jeu, Wake Up, Get Up, Get Out There, chanté par Lyn, en guise de générique de fin, sur fond d'un simple défilement de crédits.

Suivez-nous !

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube
  • discord_logo1600
  • twitch1600

© 2017 Persona France  -   Tous droits réservés à Atlus
Toute reproduction des textes, même partielle, est interdite