Persona5 Royal - Review & Comparatif

Mardi 31 mars 2020 sort en occident Persona 5 Royal (abrégé en P5R), version améliorée du jeu ayant popularisé à grande échelle la licence dans nos contrées il y a déjà près de 3ans. Cette réédition vaut-elle la peine de passer à nouveau à la caisse et d’y consacrer une bonne centaine d’heures ? Pour vous aider à répondre à cette question, nous allons vous présenter les différences et ajouts par rapport à la version d’origine. Rassurez-vous, nous n’évoquerons pas les changements majeurs de fin de jeu et que très légèrement ceux en rapport avec les nouveaux personnages, dans un souci d’éviter au maximum les spoils.

Nous tenons à remercier Koch Media qui ont eu la gentillesse de nous permettre d’obtenir le jeu une semaine en avance, ce qui nous a permis de vous écrire cet article.

Nota bene : Cette review sera partielle. A l’heure où ces lignes sont écrites, après 70h de jeu nous en sommes à la fin du quatrième Palais. Nous ne vous parlerons donc que des changements constatés jusque mi-aout. L’article sera mis à jour une fois le jeu terminé.

Coup d'oeil général

Persona 5 est sorti le 4 avril 2017 en occident simultanément sur PS3 et PS4. Trois ans plus tard la version Royal ne revient que sur la dernière console de Sony. Pour fêter ça il a été annoncé une refonte graphique du jeu, qui restera peu visible pour ceux ayant joué précédemment sur PS4. On notera toutefois que les portraits des personnages ont été redessinés et qu’il en a été ajoutés de nouveaux, complétant la gamme d’émotions de nos voleurs de cœurs.

Mais la principale différence, tantôt attendue avec impatience, tantôt redoutée… C’est la traduction du jeu ! En effet, P5R bénéficie d’une traduction dans le texte, qui s’adapte à la langue de votre console de jeu (Si votre console est en français, alors le jeu sera automatiquement en français, vous ne pourrez pas y jouer en anglais). Pour les voix, vous pourrez choisir entre le japonais et l’anglais,
sans avoir besoin de télécharger sur le store le dlc de voix japonaise comme c’était le cas précédemment.

Cette traduction française s’avère de manière globale très plaisante. Les traducteurs ont pris le soin de traduire directement depuis le japonais et se sont penché sur le concept même de la Persona d’après Jung, ce qui abouti à la traduction UNE Persona, des Personae, ce qui n’était pas le cas chez nos amis utilisateurs de la langue de Shakespeare. La totalité des dialogues est donc traduite, ainsi que les menus et interfaces, certaines attaques et noms de Personae, et enfin la description des ombres. Il peut parfois être déstabilisant de lire les noms des Personae en français (Hell Biker devenu Motard de l’Enfer par exemple, ou alors une certaine Persona d’un membre de l’équipe que nous vous laissons la surprise de découvrir en jeu…) mais l’habitude se prend au fil des heures de jeu, surtout que le reste de la traduction est de très bonne qualité.

On peut cependant constater quelques erreurs de traduction, notamment des erreurs de coupure entre les mots peu impactantes dans le jeu, mais surtout des confusions de genre de personnages. Cela peut se révéler perturbant pour les néophytes de Persona, car sont affectés des membres de l’équipe (non, Morgana n’est pas une femme, surtout qu’il le précise plus tard dans le jeu…)

Le cœur du jeu, son scénario global, a été peu modifié jusqu’ici (pour rappel, nous en sommes environ à la mi-aout dans le jeu). Bien évidemment de nouveaux personnages ont été ajoutés et intégrés à l’histoire, mais les scènes restent peu nombreuses compte tenu de la densité déjà incroyable du jeu de base. Quelques évènements impliquants les membres de l’équipe se sont aussi ajoutés, donnant un relief supplémentaire bienvenu aux relations entre les personnages. Afin de rendre le jeu moins lourd en quantité de SMS reçus, certains ont été remplacés par des appels téléphoniques. La quantité de textes lus en jeu s’en retrouvera peu changée, mais on constate que la lassitude de les lire s’en retrouve un peu diminuée.

p5r-review-1.jpg
p5r-review-2.jpg

Côté vie étudiante

S’il fallait résumer P5R par rapport à P5, on pourrait se contenter de dire « Plus de tout, tout le temps » De fait, la partie du jeu consacrée à la gestion de sa vie quotidienne n’échappe pas à la règle. Au lycée, quelques questions posées par les professeurs ont été modifiées. Ce changement n’est pour autant pas aussi important que dans les versions améliorées de Persona 3 ou 4, car la quasi- totalité des interrogations seront les mêmes.

De nouvelles activités sont disponibles, dans le nouveau quartier (nous en parlerons plus longuement plus loin) mais aussi dans au Café Leblanc. Il est maintenant possible de prendre du temps pour nettoyer le café le soir, ce qui vous rapprochera du Patron mais augmentera également votre gentillesse. Des mots croisés sont également maintenant disponibles sur les tables du café, qui vous permettront de gagner un point d’intelligence (sans faire passer le temps en jeu !).

Pour ce qui est des activités déjà accessibles dans la première mouture du jeu, nous avons pu constater une refonte dans le prêt de DVD : dorénavant, vous devrez vous acquitter du prix d’un abonnement annuel pour les emprunter, et ensuite vous pourrez emporter un DVD à la fois pour le temps que vous voudrez sans plus aucune pénalité de retard ! Cela les rend plus profitables pour augmenter ses statistiques sociales.

En vous baladant dans Tokyo, il arrive que Mishima vous confie des missions. Elles aboutissent toujours à la métanoïa d’un individu aux mœurs peu glorieuses, mais chaque fois trop « faibles » pour avoir leur propre Palais. Vous devrez parfois enquêter en travaillant à mi-temps, parfois Mishima vous donnera directement le nom de la personne… Et maintenant, y est ajouté quelques missions où vous devrez vous renseigner en discutant avec les pnj des lieux en question. De quoi en apprendre un peu plus sur les différents quartiers visitables.

Dernière nouveauté à signaler pour la vie étudiante, et pas des moindres, concerne les Confidents. Ceux-ci sont peu changés dans leur progression, néanmoins après avoir passé du temps avec temps la plupart vous passeront des coups de fil avant que vous ne rentriez chez vous. Cela se montre bien pratique pour gagner encore quelques points auprès d’eux, facilitant leur montée de niveau.

p5r-review-3.jpg
p5r-review-4.jpg

De nouveaux Confidents, et un nouveau quartier disponibles

L’arrivée de nouveaux personnages dans P5R a été annoncée en grandes pompes, à coup de visuels promotionnels et autres trailers et ce depuis longtemps déjà. Il est donc temps aujourd’hui d’accueillir dans la Shujin Academy Kasumi Yoshizawa, une jeune gymnaste émérite, ainsi que Maruki Takuto, psychologue appelé à la suite des évènements impliquant Kamoshida. Tous deux ont droit à leur Confident, respectivement La Foi et L’Edile (ou Le Consultant, comme écrit sur sa carte de tarot), et ils vous apporteront des bonus en combat comme des ajouts de HP et de SP.


Un autre Confident a été totalement repensé, il s’agit de celui d’Akechi. Auparavant Confident automatique dont la progression se faisait au fil du scénario, il est devenu un personnage à aller voir de nous même pour passer du temps avec lui. On apprend ainsi à mieux le connaitre, cerner ses goûts et sa personnalité, et découvrir par la même occasion le nouveau quartier exclusif à cette version du jeu : Kichijoji.

Dans ce nouvel environnement, vous trouverez de nombreuses boutiques :

  • Divers stands de nourriture que vous pourrez emporter en combat afin de regagner de la vie ou de la mana.

  • Une friperie où vous pourrez revendre les vêtements sales trouvés en Palais si vous ne voulez pas perdre du temps à les laver.

  • Un vendeur d’encens, que vous pourrez faire brûler dans la Chambre de Velours si vous y faire confiner certaines Personae, ce qui permet de faire progresser certaines de leurs stats.

  • Un club de Jazz.

  • Une salle de jeu, où il est possible de jouer avec vos équipiers aux fléchettes ou au billard. En gagnant à ces jeux, vous améliorerez en combat les gains des Baton Pass, ou Transfert en français.

p5r-review-5.jpg
p5r-review-6.jpg

Du changement dans les Palais...

Autre argument entendu lors de la promo de P5R, la refonte des Palais. Soyons concis, cette refonte ne va en rien déstabiliser les joueurs de la première heure, les changements étant pour le moins discrets (du moins, pour les quatre premiers Palais…)


Joker se voit agrémenté d’un nouvel outil d’exploration : le grapin. En appuyant sur R1, vous pourrez accéder à de nouvelles zones de Palace, souvent associées à un nouvel objet à voler, les graines de convoitises.


Ces objets sont au nombre de trois par Palais. Plutôt bien intégrés à l’exploration, ils vous permettront d’obtenir un accessoire souvent puissant. Attention cependant, pour récupérer la dernière graine de chaque palais vous devrez affronter un mini boss… Ce qui pourra être tendu en fin d’exploration, quand les SP commencent à se faire rare !


Les boss de fin de Palais subissent eux en revanche une transformation plus visible que les Palais en eux même. Tous obtiennent une phase de combat supplémentaire, en lien direct avec la personnalité du méchant subissant la métanoïa. Ce changement se montre bien agréable, rendant les combats encore plus stratégiques sans forcément rajouter en grosse difficulté, un bon point !

p5r-review-7.jpg
p5r-review-8.jpg

... Mais aussi dans Mémento !

Les habitués de Persona 5 le savent déjà, en plus des Palais il existe une autre zone où l’on combat les Ombres : le Mémento. Deux principaux changements y ont été fait :

Premièrement, un mystérieux enfant s’y promène dorénavant en camionnette. José vous confiera la mission de ramasser à l’intérieur des étages de Mémento des fleurs et des tampons, qu’il vous échangera respectivement contre des objets variés ou des améliorations dans le donjon en lui-même (augmentation de l’expérience ou de l’argent gagné, augmentation du nombre d’objets ramassés). Si vous lui apportez également l’accessoire formé par la réunification de trois graines de convoitise, il en améliorera l’effet. Enfin, leur de votre première rencontre avec lui il vous confiera une étrange étoile sensée exaucer des vœux. Qui sait ce que cela apportera au scénario…

Les étages en eux-mêmes se trouvent sensiblement changés. En effet, ceux-ci pourront parfois subir un phénomène appelé Déviation. Semblable aux instabilités de Tartarus de Persona 3, vous pourrez vous trouver confronté à des étages plongés dans le noir, ou présentant un nombre plus élevé d’Ombres ou d’objets par exemple. De quoi casser la monotonie de l’exploration de ce très long donjon !

p5r-review-9.jpg
p5r-review-10.jpg

Des combats retravaillés, pour toujours plus de dynamisme

De son temps, Persona 5 était déjà acclamé pour la fluidité et le dynamisme impressionnant de ses combats, pourtant au tour par tour. Sa version améliorée pousse encore plus loin le gameplay déjà mis en place :


Les Baton Pass, ou transfert en français, ont été revus afin d’y ajouter un intérêt supplémentaire. A présent, ses effets sont cumulatifs : le premier transfert augmente l’attaque et la capacité de soir du nouvel attaquant, le deuxième transfert les augmente davantage… Jusqu’au dernier attaquant qui verra sa prochaine capacité gratuite, que ce soit en HP ou en SP. Il va falloir maintenant réfléchir à l’ordre de vos transferts pour les rendre plus efficaces !


S’ajoute à cela de nouvelles compétences, appelées Spécial. Il s’agit d’attaques mises en scènes alliant deux personnages, dont au moins un doit être présent lors du combat pour se déclencher. On fera le parallèle avec le système d’unisson que l’on trouvait dans Persona Q2. Elles se débloquent au fur et à mesure de la progression de l’histoire.

p5r-review-11.jpg
p5r-review-12.jpg

Chambre de Velours écarlate et Persona-lisation

Nouveau jeu avec nouveau contenu oblige, la quantité de Personae disponible se voit augmentée. Certaines Personae changent d’arcanes car deux nouvelles arcanes ont été créées (on le rappelle, La Foi et L’Edile), tandis que d’autres font tout bonnement leur apparition. On accueillera par exemple Cait Sith chez Le Bateleur, Persona plus revue dans la licence depuis… Persona premier du nom ! Il y en a d’autres, que nous vous laissons la joie de découvrir par vous-même.

Lorsque vous chercherez à compléter votre Compendium, vous pourrez constater que les démons se voient ajouter une nouvelle caractéristique : l’Attribut. C’est une compétence passive qui améliorera la Persona quoi qu’il arrive. Toutes les Personae possèdent un attribut d’origine, qui sera celui que vous aurez si vous obtenez la Persona lors d’une négociation. Cependant, si vous obtenez la Persona
lors d’une fusion, vous pourrez choisir de lui faire garder son attribut d’origine ou d’hériter de celui d’une des Personae-mère, pour plus de flexibilité dans les fusions !
 

De temps en temps, il pourra arriver que Igor vous convoque dans une Chambre de Velours devenue rouge flamboyant. Les jumelles ont ajouté un système d’alarme, qu’elles déclenchent lorsque vous avez effectué un nombre important de combats. Dans cette configuration, l’antre d’Igor est très instable. Les fusions deviennent à double tranchant : d’un côté cela peut donner une Personae plus puissante avec de meilleures statistiques et des compétences modifiées pour en avoir de meilleures (que vous pouvez refuser), d’un autre les accidents de fusions deviennent plus fréquents, et dans ce cas toutes les compétences de la Persona sont modifiées sans que vous ne puissiez rien y faire ! L’alarme prendra fin si vous demandez aux jumelles de la désactiver, ou en cas d’accident de fusion.

Enfin, sur votre temps libre, vous croiserez parfois Caroline et Justine devant la porte de la Chambre de Velours. Elles vous demanderont de leur faire visiter le monde extérieur, donnant lieu à des scènes souvent comiques à l’issue desquelles elles vous récompenseront toujours. Attention cependant, ces demandes sont limitées dans le temps, il faudra vérifier régulièrement si les jeunes filles n’ont rien à vous proposer…

p5r-review-13.jpg
p5r-review-14.jpg

Le Repère des Voleurs, dernier petit ajout hors histoire

Quand vous progresserez dans l’histoire principale, vous débloquerez un nouvel accès sur votre écran, celui du Repère des Voleurs. Persona 4 Golden avait son équivalent avec le TV Listing en son temps. Dans ce repère se retrouvent un lecteur de musiques, une galerie photos, une galerie de films (attention, ceux-ci sont non sous-titrés, dommage car on y trouve par exemple l'OVA The Day Breakers!), et enfin un jeu de carte appelé Magnat. Vous pourrez également personnaliser ce lieu en y ajoutant des statues de Personae, de boss, des dioramas de lieux du jeu…. Que vous obtiendrez en dépensant des points spéciaux, accumulés en réalisant des succès, différents des trophées déjà présents sur la PS4.


Dans ce repère, les membres de votre équipe pourront venir vous rendre visite, ce qui amènera des petits dialogues entre eux où ils vous livreront leurs ressentis sur différents moment clés du jeu.

p5r-review-16.jpg
p5r-review-15.jpg

Conclusion... ou presque

Cet article sera complété au fil de notre progression dans le jeu. Pour l'heure, Persona 5 Royal se montre digne héritier de la saga Persona : le jeu se montre au moins aussi agréable à jouer que son prédécesseur, tout en le complétant pour le rendre plus dynamique et plus personnalisable. Et encore, nous n'avons pas pu encore toucher au contenu inédit de fin de partie… Le meilleur reste donc à venir !

Suivez-nous !

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • c-youtube
  • discord_logo1600
  • twitch1600

© 2020 Persona France  -   Tous droits réservés à Atlus
Toute reproduction des textes, même partielle, est interdite